Allergie alimentaire : Solutions et traitements


L'allergie alimentaire est une réaction de défense anormale de l'organisme déclenchée par la consommation d'aliments allergènes. Une crise peut survenir de façon soudaine ou retardée, quelques heures après l’ingestion. Les symptômes d'une allergie alimentaire peuvent être modérés ou plus graves, voire mortels. Les personnes à risque sont de plus en plus nombreuses, notamment à cause de différents facteurs. Des traitements existent pour soulager les symptômes d'une allergie, mais la prévention reste toutefois la meilleure façon de l'éviter.

Les personnes à risque et les facteurs déclenchants

— Les enfants souffrant d'asthme, de rhume des foins, d'eczéma ou d'urticaire.

— Les enfants en surpoids. Ils seraient en effet plus à risque de développer une allergie au lactose par exemple.

— Les individus, dont l'un, ou les 2 parents souffrent d'allergie alimentaire. La prédisposition génétique est donc aussi mise en cause.

— Les personnes qui ont déjà subi un choc ou une réaction anaphylactique.

Les causes provoquant une allergie alimentaire ne peuvent pas être clairement définies, mais certains aliments sont incriminés, dont les arachides, les fruits de mer, le lait de vache, les noix, le soja, le blé, les œufs, etc. Les signes d'intolérance dépendent de chaque individu. Les symptômes peuvent être cutanés, digestifs, respiratoires ou cardiovasculaires.

Les traitements contre l'allergie alimentaire

En cas de soupçon d'allergie alimentaire, il est conseillé de consulter un médecin spécialiste qui est le seul habilité à confirmer la situation en prescrivant des tests. En cas de problèmes respiratoires et d'enflure sévère par exemple, le médecin peut conseiller au patient de toujours avoir sur lui un médicament à base d'adrénaline également appelé épinéphrine. Cette solution apporte un soulagement immédiat. Le médicament doit être injecté par voie intramusculaire. Après l'utilisation d'un auto-injecteur, le patient peut le rapporter auprès d'une pharmacie à l'instar de la pharmacie chaussée d'Antin afin de s'en procurer un autre. En situation d'urgence, les antihistaminiques ou les bronchodilatateurs n'apportent aucun effet.

Si une première injection d'adrénaline ne suffit pas à diminuer les symptômes, une seconde dose est recommandée. Le médecin procédera ensuite à la surveillance de l'état du patient durant 4 heures minimum. En effet, il arrive que les crises réapparaissent après quelques heures sans que la victime soit exposée à un élément allergène.

La prévention, la meilleure solution contre l'allergie alimentaire

De très petites portions d'aliments allergènes peuvent provoquer des réactions allergiques plus ou moins violentes selon le patient. Avant d’acheter un produit alimentaire donc, il est toujours conseillé de lire l’étiquette ou de s'informer sur les ingrédients. La consommation de produits pouvant contenir des traces d’agents allergènes, aussi infime en soit la quantité, est fortement déconseillée. Il est également important d'éliminer toutes sources de contamination. Les réactions allergiques peuvent aussi se produire suite à l'absorption indirecte d'un aliment allergène par l’utilisation d'ustensiles de cuisine contaminés par exemple. Il est nécessaire de toujours informer son entourage sur sa situation, pour être pris en charge rapidement en cas de crise.

Pour les parents atteints d'une quelconque forme d'allergie alimentaire, les risques pour que leurs enfants soient également victimes de cette pathologie peuvent être réduits suite à des moyens préventifs. Les allergologues recommandent aux parents déjà allergiques de ne pas exposer leurs enfants aux produits allergènes jusqu’à un certain âge. L’allaitement exclusif jusqu’à 6 mois est également conseillé.


Article publié le 06 - 11 - 2019 par AALAYCH dans la categorie: > santé

Share on Google+


Pas de commentaire. Soyez le premier á ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire